Crise Psychique – Que faire?

Brochure disponible en 7 langues (français, italien, espagnol, portugais, turc, serbo-croate, albanais), en collaboration avec PMS Zürich et la Croix-Rouge suisse.


– Crise psychique – Que faire?
– Malessere psichico – Cosa fare?
– Crise psìquica – O que fazer?
– Crisis emotional – ¿ Qué hacer ?
– Krizë shpirtërore – Ç’duhet bërë?
– Duševna kriza – Šta ciniti?
– Ruhsal kriz – Ne yapmalı?

341-crisepsychiquefranais

Les médicaments psychotropes – Informations pour un usage éclairé des psychotropes

Andreas Knupf et Margaret Osterfeld – Edition 2017 révisée et augmentée

Cette brochure s’adresse aux personnes qui prennent des médicaments psychotropes et à celles qui souhaitent savoir si ces médicaments pourraient les aider. Elle est également destinée aux proches, aux personnes non spécialisées et aux professionnels ne disposant pas d’une formation médicale, qui désirent avoir un bref aperçu des traitement actuellement utilisés. Enfin, elle souhaite contribuer à instaurer une relation fondée autant que possible sur le partenariat entre les personnes concernées et leurs médecins.


399-mdicamentpsychotropes2017

Les troubles bipolaires – Comprendre la maladie et trouver de l’aide

Bien que le terme “troubles bipolaires” soit généralement familier au grand public, les connaissances liées à ces troubles demeurent souvent superficielles. Le but de cette brochure est de permettre à tous de découvrir ou d’approfondir les notions inhérentes à cette maladie : ses aspects, son vécu, les traitements proposés pour y faire face ainsi que son évolution possible.


395-pmsbro2016web

L’incapacité de discernement et ses conséquences économiques

Shirin Hatam – Edition 2014 révisée et augmentée

(anc. Troubles psychiques et conséquences économiques de l’incapacité de discernement)

La responsabilité pour dettes des personnes incapables de discernement est un sujet rébarbatif. Qui se soucie de celles et ceux qui, au moment d’une crise, «perdent la tête», commettant ainsi des actes qui ne correspondent pas à leur intime volonté, et qui sortent de cette violente expérience hébétés, culpabilisés et parfois chargés de dettes?

En choisissant de mettre l’accent sur les conséquences économiques de l’incapacité de discernement, Pro Mente Sana vise à rétablir les personnes souffrant de troubles psychiques dans l’équilibre voulu par le législateur et souvent ignoré du public.

En effet, le législateur n’a pas voulu qu’une personne incapable de discernement paie pour un acte qu’elle n’a pas eu conscience de commettre. Au contraire, il protège les personnes incapables de discernement contre les suites de leurs actes, même au détriment des tiers de bonne foi entrés sans le remarquer en relation contractuelle avec une personne incapable de s’engager. Il y a là une inversion délibérée de la logique courante supposant que chacun est responsable de ses actes et les assume dans toutes leurs
conséquences.

Le but de cette publication est de faire largement savoir qu’un acte commis durant une crise n’entraîne en principe pas d’effets contractuels et qu’il faut se prévaloir de cette protection à temps. Certes, les conséquences de l’incapacité de discernement d’une personne en crise psychique peuvent être dures pour son cocontractant, mais, même injustes, elles sont légales: dura lex sed lex.


366-pmstroublepsyconseco

Maladies psychiques – Petit guide juridique à l’usage des proches en Suisse romande

Shirin Hatam – Edition 2014 révisée et augmentée

Cette brochure est un guide à l’usage des proches de personnes atteintes de maladies psychiques. Elle rappelle quels sont leurs droits, dans chaque canton romand, en cas de perte de discernement d’un patient, lors de médiation ou de plainte, et en matière de contrainte. Elle évoque également la situation dans laquelle la personne malade contracte des dettes et définit, dans ce cadre, la responsabilité éventuelle des proches.


344-pmsmaladiespsychiquesmhfinal

Directives anticipées – Prévoir une incapacité de discernement, rédiger des directives anticipées

Shirin Hatam

Tôt ou tard, la maladie psychique conduit le patient à s’interroger sur son expérience et à ne plus vouloir revivre ses souffrances. Grâce aux directives anticipées, il a désormais le droit de déterminer la forme de soins qu’il voudra recevoir en cas d’une nouvelle hospitalisation.


342-bdirectivesanticipes2014